Nous femmes, ayant participé à la 2ème édition du programme d’initiation pastorale de l’IIFPT entendez par là, l’Institut International de Formation Pastorale et Théologique, voulons saisir cette occasion pour vous signifier toute l’importance que cette formation représentait pour nous.
En effet, aujourd’hui plus que jamais, les foyers chrétiens et partant l’Eglise ont besoin d’être instruits sur les réelles valeurs morales qui constituent l’éthique du chrétien. Et ceci afin d’être de véritables disciples qui savent, non seulement bien gérer leurs familles, mais aussi faire, par leur ministère, des disciples accomplis et non des adeptes de dénomination.
Car c’est là, la mission à laquelle nous convie Jésus-Christ le Maître d’œuvre selon Matthieu 28 :19 que je cite « Allez, et faites de toutes les nations des disciples ».
Comment pouvons-nous être des disciples et en faire si nous manquons nous même de connaissances requises. « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance » nous dit Osée 4 : 6.
Or la connaissance s’acquière parla formation théorique et / ou pratique. Ce qui justifie ces 12mois de formation que nous avons eu à ce programme d’initiation pastorale à l’endroit des femmes. Comme son nom l’indique, il s’agit d’initiation. Il s’agit d’acquérir donc l’éthique chrétienne, de la gestion familiale, de l’interprétation et la prédication de la Parole de Dieu et du ministère pastoral. En tant que femmes, nous voulons mettre l’accent sur deux éléments. D’une part sur nos acquis en relation d’aide qui nous permettront de contribuer à la guérison de ceux qui ont des blessures intérieures et qui, malheureusement foisonnent dans nos Églises ou avec qui nous habitons, et qui ne peuvent donc pas mener à bien le combat permanent auquel tout chrétien est livré avec Satan.
D’autre part, les connaissances au niveau du ministère pastoral nous permettrons de mieux aider nos époux dans leurs ministères pour celles dont les époux y sont engagés à plein temps. Loin de nous l’idée de prendre leur place ou de nous ériger en pasteurs, révérendes et que sais-je encore.
Ce que nous voulons, c’est d’être des femmes capables d’entraîner d’autres personnes à leur suite dans la réalisation de ce que Dieu veut de tous : c’est-à-dire que nous soyons le sel et la lumière qui transforment le monde. Non le contraire.
Christ revient ! et ce monde court à sa perte par la légalisation de toutes sortes de pratiques déviationnistes (homosexualité, pédophilie, etc.)
Bien aimées, nous vous exhortons à prendre le train de la formation en marche.
Ce ne seras pas facile certes avec les charges familiales, professionnelles et le service à l’église, mais la Parole de Dieu ne dit-elle pas qu’à tes résolutions répondra le succès ? Alors soyez résolues et le Père des cieux vous fournira la provision qui vous sera nécessaire pour y arriver.
Merci pour votre aimable attention.

Que Dieu vous bénisse davantage.

ETILE AYA MONIQUE EPSE SAIBOU
Représentante des récipiendaires de l’EIPF

LAISSER UN COMMENTAIRE